automobilevéhicule autonomesvéhicule connecté

Des voitures autonomes en constellation pour fluidifier le trafic

Des chercheurs israéliens en physique montrent que sous certaines conditions, des voitures sans chauffeur mêlées à des véhicules traditionnels fragmentent peu à peu la circulation et favorisent un gain de vitesse.

Plus d’embouteillages ou plus de fluidité ? Plus de voitures sur les routes ou moins de circulation ? Un mieux pour la sécurité routière ou des risques nouveaux d’accidents ? Les conséquences de la banalisation, un jour plus ou moins proche, des véhicules autonomes sur les routes suscitent depuis des années des hypothèses contradictoires. Nouvelle pierre au débat, une modélisation de chercheurs de la faculté de physique de l’université israélienne Bar-Ilan démontre comment une faible proportion de voitures autonomes (5% du total ou moins sur une route donnée) insérée dans un flot de véhicules traditionnels contribue à modifier la dynamique de la circulation routière pour, très rapidement, la fluidifier et accroitre la sécurité en espaçant des groupes de véhicules.

Lire la suite …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *